09/09/2013

Grand Conseil: mini-séisme dans l'air

Ferney-Voltaire (Ain) – Lundi 9 septembre 2013

Grand Conseil:

mini-séisme dans l’air

Le Parlement cantonal genevois comptera-t-il bientôt dans ses rangs des députés transfrontaliers (1) habitant en périphérie immédiate de Genève, dans l’Ain et en Haute-Savoie? En guise d'exemple compact, il suffirait qu’environ un millier de bulletins de vote comportent les ajouts des noms des candidats de «France voisine» afin que ce scénario se réalise (2).

Selon les observations recueillies journellement sur le terrain comme candidat au Grand Conseil – à l’arrêt des bus et des trams, sur les marchés de la région ou dans des parkings-relais –, les esprits paraissent mûrs pour que les citoyens franchissent le pas et provoquent ce mini-séisme. Envisageant sans peine d’ouvrir le Grand Conseil sur le fait régional – par le truchement de l’élection de candidats résidant officiellement dans le Genevois français –, un nombre sans cesse croissant de citoyens paraissent enclins à opter pour le principe de réalité.

Car les faits sont têtus et l’Observatoire statistique transfrontalier est là, au besoin, pour nous y confronter à intervalles réguliers (3): l’imbrication de la cité de Calvin et de son arrière-pays gessien et savoyard est telle que la vie moderne se pense et s’organise désormais à l’échelle de notre agglomération sans que la composition du Grand Conseil ne reflète aujourd’hui cet état de choses.

Personnellement, si je suis élu député le 6 octobre prochain, je pourrais mettre au service de la collectivité ma double insertion - ancienne et durable - dans la vie publique des deux côtés de la frontière franco-suisse (cf. «Bio express» ci-contre). Nouveau président du Conseil local de développement (CLD) du Genevois français (4) et membre du Forum d’agglomération du Grand Genève en passe de se mettre au travail (5), je saisis aisément les réalités régionales, tout en disposant de relais multiples dans toute la région urbaine de Genève (6).

Pour être un député efficace, je compte tabler sur des méthodes de travail pragmatiques, constructives et donc non polémiques. Pour le compte du bassin de vie genevois dans son entier.

Peter LOOSLI

(1)

Cf. enquête de la «Tribune de Genève» parue le 26 juillet :

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/cinq-candidats-habitent-france-voisine/story/24304552

Peu après la parution de cette enquête, la rédaction de la «Julie» a découvert que la liste du MCG comporte (étonnamment) aussi un candidat habitant en France :

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/frontalier-candidat-grand-conseil-liste-mcg/story/15743941

(2)

Les citoyens suisses établis hors de Suisse peuvent exercer leurs droits politiques en choisissant une de leurs communes d’origine ou de domicile antérieur en tant que commune de vote. En règle générale, les Suisses de l’étranger optent pour le lieu où se trouve le centre de gravité de leurs relations.

Appuyée sur les normes du droit fédéral suisse, la loi cantonale genevoise sur l’exercice des droits politiques (LEDP A 5 05) peut être consultée ICI:

http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_a5_05.html

(3)

Outil-clé pour les affaires régionales, le site Internet de l’Observatoire statistique transfrontalier est une véritable mine concernant la vie économique, la santé, la formation ou le marché immobilier :

www.statregio-francosuisse.net

(4)

Voix de la société civile, le CLD du Genevois français est présenté ICI: www.arcdugenevois.fr/societe-civile/cld-genevois-francais/organigramme

(5)

Au sein du Forum d’agglomération (dont la séance d’installation est agendée pour le 25 septembre prochain), je représenterai  le Cercle Condorcet du Pays de Gex et de Genève (www.condorcet-voltaire.org) ainsi que Pro Vélo Pays de Gex (www.apicy.fr) :

http://www.grand-geneve.org/grand-geneve/participation/le-forum-dagglomeration

(6)

Mon profil est présenté ICI:

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/06/27/la-personn...

18:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.