26/09/2013

Forum d'agglomération du Grand Genève

Premiers travaux mis en chantier
 
A l'occasion de sa première séance de travail, le tout neuf forum de la société civile transfrontalière vient d'être saisi de deux problématiques de fond: 
>>> Quels nouveaux leviers de financement potentiels sont susceptibles d'être adaptés aux réalités de l'agglomération?
>>> Quels sont les marqueurs identitaires du bassin de vie transfrontalier genevois?
 
L'instance dirigeante élue hier soir (mercredi 25 septembre), à Genève, comprend Alain Rouiller (Conseil lémanique pour l'environnement - président du Forum), Myriam Constantin (Société civile du Chablais - vice-présidente du collège socioculturel), Catherine Walthert-Selosse (Villes et territoires en transition - vice-présidente du collège environnemental) et Nicolas Aune (Union industrielle genevoise - vice-président du collège économique).
 
Peter LOOSLI
 
ANNEXE
 
Intervention comme membre
 fraîchement élu président du CLD du Genevois français 

Mesdames et Messieurs les membres du Forum d’agglomération, chers/chères collègues,

Pour lancer notre organisme sur de bonnes voies, il convient sûrement que nous options pour une approche expérimentale, que nous favorisions en notre sein un esprit d’initiative et d’innovation avec un important zeste de souplesse.

Fraîchement élu responsable du CLD du Genevois français (Conseil local de développement, voix de la société civile auprès de l’ARC / le 18 juin 2013, à Archamps, lors de la dernière AP), j’ai assumé sans tarder mon rôle explicite de porte-voix citoyen de la banlieue. Il se trouve que le scénario prôné par nos soins en vue de la séance constitutive de ce soir est en passe de prendre corps, à savoir: tendre à réserver à la périphérie rhônalpine et vaudoise la place qui lui revient en termes d’intelligence territoriale – dans un souci de rééquilibrage –, tout en cherchant à viser la parité femmes/hommes.

En conséquence, j'annonce le retrait de ma candidature, tout en me mettant durablement à disposition de notre nouvelle force de proposition.

00:26 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

20/09/2013

Forum d'agglomération du Grand Genève - Le monde associatif aura voix au chapitre

Ferney-Voltaire (Rhône-Alpes), le 20 septembre 2013

Forum d’agglomération du Grand Genève -

Lancement imminent

Le vivre-ensemble dans notre agglomération sera façonné prochainement grâce à la participation de la société civile.  La première réunion du nouvel organisme consultatif franco-valdo-genevois aura lieu la semaine prochaine (le 25 septembre) dans la ville-centre (à Genève). Sa composition par collèges (économique, socioculturel et environnemental) est connue depuis le 30 mai dernier et peut être consultée ici: http://www.grand-geneve.org/actualites/la-composition-du-forum-dagglomeration-du-grand-geneve

Mercredi prochain, il s’agira principalement de le doter  d’une instance dirigeante. Le texte ci-dessous est ma première contribution à ce tout neuf Forum d’agglomération.

Peter  L O O S L I *

>>> Membre représentant le «Cercle Condorcet du Pays de Gex et de Genève» et l’APiCy (Pro Vélo Pays de Gex) :

www.condorcet-voltaire.orgwww.apicy.fr

>>> Président du Conseil local de développement (CLD) du Genevois français (voix de la société civile auprès de l’ARC) :

www.arcdugenevois.fr/societe-civile/cld-genevois-francais/organigramme

 

* P R O F I L :

>>> Franco-suisse (connaissant une vraie double polarité dans sa vie familiale, professionnelle, associative, etc.)

>>> Etabli dans l’arc lémanique depuis le début des années 80

>>> Collaborateur scientifique au Groupe de concertation des cantons frontaliers (suisses) limitrophes de la France (1983-1996)

>>> Entrepreneur – Bureau de traduction «werwiewowas» (créé en novembre 1996 à Ferney-Voltaire)

>>> Personnalité du mois à la faveur d'engagements citoyens transfrontaliers (choisie en juin 2013): http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/06/27/la-personnalite-du-mois-peter-loosli-citoyen-transfrontalier

 

LETTRE ET DISCOURS D’INTENTION

Seul le texte prononcé fait foi.

Mesdames et Messieurs les membres du Forum d’agglomération du Grand Genève,

Nous vivons dans une agglomération en passe de se doter d’une gouvernance digne de ce nom. Non sans peine, essentiellement en raison d’une frontière internationale toujours hautement structurante, voire déstructurante.

Dans ce processus, la société civile aura voix au chapitre. C’est la raison pour laquelle nous sommes réunis ici ce soir. 

T r o i s   p o i n t s   p a r a i s s e n t   e s s e n t i e l s   à   c e   s t a d e .

>>> POUR un tableau de bord régional

Notre projet d’agglomération repose sur des objectifs dont la réalisation n’est, pour l’heure, accompagnée d’aucun instrument d’évalutation et de contrôle efficace. De l’avis de nombre d’observateurs critiques des affaires régionales, il nous faut mettre en place un tableau de bord transversal appuyé sur des indicateurs de progrès qualitatifs chiffrables. Nous pourrions viser à définir, dans cette enceinte (en application du point 4.1 du règlement intérieur ayant trait à la capacité d’auto-saisine du Forum d’agglomération), les moyens à mettre en oeuvre pour disposer d’un tel outil dans les meileurs délais.

>>> POUR une présidence et des vice-présidences visionnaires

Il est impératif que ces fonctions-clés (au sein de la nouvelle instance) soient confiées à des acteurs déterminés à se mettre au service des intérêts supérieurs de notre région transfrontalière.

La présidence du GLCT (en charge de la gouvernance du projet d’agglomération) ayant dû être nécessairement attribuée à la collectivité-centre (la République et canton de Genève), il semblerait judicieux – dans un souci de rééquilibrage de l’aire urbaine et périurbaine du grand Genevois – de réserver à la périphérie rhônalpine et vaudoise la place qui lui revient en termes d’intelligence territoriale. Dans cette optique, au-delà de toute considération sectorielle ou catégorielle, je vous annonce ici ma disponibilité pour «mettre la main à la pâte» au sein de l’instance dirigeante à mettre en place, quitte à retirer ma candidature au cas où une répartition des rôles équilibrée particulière semble s’imposer au plus grand nombre – spécialement eu égard à la parité (en application du point 2.2 du règlement intérieur: «…le forum devra tendre vers la parité femmes/hommes.»).

>>> POUR un ancrage du Forum dans le vécu des agglo-citoyens

La population du bassin a le sentiment de vivre dans un territoire sans gouvernance régionale lisible. L’homme (ou la femme) habitant notre région se sent de fait administré(e) par un enchevêtrement ou un empilement d’autorités mutlitples et variées, tirant parfois à hue et à dia. Cette situation ne favorise guère l’éclosion d’un sentiment d’appartenance à un espace commun.

Le Forum d’agglomération a vocation à faire œuvre de pédagogie en la matière. En tant que nouvelle force de proposition, il pourrait chercher à démontrer sur la place publique où se situent les incohérences et à tracer des voies susceptibles de les dépasser dans la perspective d’une communauté urbaine à part entière.

A cette fin (en application du point 6 du règlement intérieur ayant trait aux relations avec la population), je vous propose de prévoir, au-delà de notre rôle statutaire comme conseil économique, social et environnemental, de nous ouvrir d’entrée de jeu sur le grand public et ses préoccupations en nous adressant aussi souvent que possible directement aux citoyens du Grand Genève dont nous sommes l’émanation.

Je vous remercie pour votre attention.

Peter LOOSLI

>>> Membre du Forum d’agglomération représentant le «Cercle Condorcet du Pays de Gex et de Genève» et l’APiCy (Pro Vélo Pays de Gex) :

www.condorcet-voltaire.orgwww.apicy.fr

>>> Président du Conseil local de développement (CLD) du Genevois français (voix de la société civile auprès de l’ARC) :

www.arcdugenevois.fr/societe-civile/cld-genevois-francais...

22:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/09/2013

Grand Conseil: mini-séisme dans l'air

Ferney-Voltaire (Ain) – Lundi 9 septembre 2013

Grand Conseil:

mini-séisme dans l’air

Le Parlement cantonal genevois comptera-t-il bientôt dans ses rangs des députés transfrontaliers (1) habitant en périphérie immédiate de Genève, dans l’Ain et en Haute-Savoie? En guise d'exemple compact, il suffirait qu’environ un millier de bulletins de vote comportent les ajouts des noms des candidats de «France voisine» afin que ce scénario se réalise (2).

Selon les observations recueillies journellement sur le terrain comme candidat au Grand Conseil – à l’arrêt des bus et des trams, sur les marchés de la région ou dans des parkings-relais –, les esprits paraissent mûrs pour que les citoyens franchissent le pas et provoquent ce mini-séisme. Envisageant sans peine d’ouvrir le Grand Conseil sur le fait régional – par le truchement de l’élection de candidats résidant officiellement dans le Genevois français –, un nombre sans cesse croissant de citoyens paraissent enclins à opter pour le principe de réalité.

Car les faits sont têtus et l’Observatoire statistique transfrontalier est là, au besoin, pour nous y confronter à intervalles réguliers (3): l’imbrication de la cité de Calvin et de son arrière-pays gessien et savoyard est telle que la vie moderne se pense et s’organise désormais à l’échelle de notre agglomération sans que la composition du Grand Conseil ne reflète aujourd’hui cet état de choses.

Personnellement, si je suis élu député le 6 octobre prochain, je pourrais mettre au service de la collectivité ma double insertion - ancienne et durable - dans la vie publique des deux côtés de la frontière franco-suisse (cf. «Bio express» ci-contre). Nouveau président du Conseil local de développement (CLD) du Genevois français (4) et membre du Forum d’agglomération du Grand Genève en passe de se mettre au travail (5), je saisis aisément les réalités régionales, tout en disposant de relais multiples dans toute la région urbaine de Genève (6).

Pour être un député efficace, je compte tabler sur des méthodes de travail pragmatiques, constructives et donc non polémiques. Pour le compte du bassin de vie genevois dans son entier.

Peter LOOSLI

(1)

Cf. enquête de la «Tribune de Genève» parue le 26 juillet :

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/cinq-candidats-habitent-france-voisine/story/24304552

Peu après la parution de cette enquête, la rédaction de la «Julie» a découvert que la liste du MCG comporte (étonnamment) aussi un candidat habitant en France :

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/frontalier-candidat-grand-conseil-liste-mcg/story/15743941

(2)

Les citoyens suisses établis hors de Suisse peuvent exercer leurs droits politiques en choisissant une de leurs communes d’origine ou de domicile antérieur en tant que commune de vote. En règle générale, les Suisses de l’étranger optent pour le lieu où se trouve le centre de gravité de leurs relations.

Appuyée sur les normes du droit fédéral suisse, la loi cantonale genevoise sur l’exercice des droits politiques (LEDP A 5 05) peut être consultée ICI:

http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_a5_05.html

(3)

Outil-clé pour les affaires régionales, le site Internet de l’Observatoire statistique transfrontalier est une véritable mine concernant la vie économique, la santé, la formation ou le marché immobilier :

www.statregio-francosuisse.net

(4)

Voix de la société civile, le CLD du Genevois français est présenté ICI: www.arcdugenevois.fr/societe-civile/cld-genevois-francais/organigramme

(5)

Au sein du Forum d’agglomération (dont la séance d’installation est agendée pour le 25 septembre prochain), je représenterai  le Cercle Condorcet du Pays de Gex et de Genève (www.condorcet-voltaire.org) ainsi que Pro Vélo Pays de Gex (www.apicy.fr) :

http://www.grand-geneve.org/grand-geneve/participation/le-forum-dagglomeration

(6)

Mon profil est présenté ICI:

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/06/27/la-personn...

18:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |