04/07/2015

Votre région • Luc Barthassat à Archamps

 Ferney-Voltaire (Rhône-Alpes) – Samedi 4 juillet 2015

 

Votre région

Luc Barthassat à Archamps

 

Genevois: 1 habitant sur 2 va chaque jour à Genève

 

Avec force arguments, le Genevois–Porte Sud de Genève (27 communes, 40'000 habitants, 150 km2) est l’un des acteurs publics les plus déterminés à convaincre les habitants de la région du bien-fondé des projets de territoire au plan de l’Arc lémanique. 

Le 27 avril dernier, le Conseil communautaire de cette intercommunalité française siégeant à Archamps a reçu le Conseiller d’Etat Antonio HODGERS, venu expliquer devant cet organe délibérant (1) avec quelles méthodes il cherche à mettre fin à l’exportation de la pénurie de logements genevoise vers la périphérie de l’agglomération: le district de Nyon et les territoires de l’ARC du Genevois français. Lundi 29 juin 2015, c’était au tour du Conseiller d’Etat Luc BARTHASSAT de s’exprimer devant cette assemblée d’élus locaux afin d’exposer les solutions qu’il préconise en matière de mobilité.

Il ne s’agit pas de revenir ici sur son idée iconoclaste d’instaurer un péage urbain aux frontières du canton – ballon d’essai diversement apprécié (2) au centre de l’aire urbaine genevoise comme dans ses environs, situés principalement en France – mais de mettre en lumière les faits saillants de l’exposé introductif présenté par Pierre-Jean CRASTES, maire de Chênex et président de la Communauté de communes du Genevois (3), par ailleurs vice-président de l’ARC.

 

Diagnostic sans équivoque 

>    1 habitant du Genevois sur 2 se rend quotidiennement à Genève, soit environ 20'000 personnes, dont seulement 1'600 se déplacent (ont la possibilité de se déplacer) en transports en commun,

>    dans un contexte où la population de la région croît nettement plus vite que celle des agglomérations zurichoise, bernoise, lausannoise, grenobloise ou lyonnaise.

>    Depuis 10 ans, malgré l’amélioration graduelle de l’offre de transports collectifs (de l’ordre de 20%), le trafic automobile a continué à croître de manière spectaculaire.

>    Des études fouillées le prouvent: en termes de pertes de temps et de stress, les coûts des embouteillages se chiffrent en milliards d’euros ou de francs.

>    Par ailleurs, le nombre de jours où la qualité de l’air est mauvaise augmente aussi sans cesse, avec les effets que l’on connaît en termes de santé publique.

 

La mobilité pendulaire perdurant, une quinzaine de projets transfrontaliers structurants sont programmés «à l’horizon 2020», en plus d’une vingtaine de parcs relais en prévision côté français ainsi que de l’amélioration du réseau routier (jonction autoroutière de Viry, nouveau barreau ouest de St-Julien-en-Genevois, optimisation de la plateforme autoroutière de Bardonnex). Pris ensemble, s’inscrivant dans une logique métropolitaine, la réalisation de ces projets doit conduire à un accroissement de 50'000 déplacements par jour en trams, trains et bus.

                                                                                              Mise en service

Tramways

> Tram d’Annemasse                                                               2019

> Tram de la plaine de l’Aire (de Lancy à St-Julien)                     2020 – 2021

> Tram de St-Genis-Pouilly                                                       2017

Bus à haut niveau de service (BHNS)

> BHNS d’Annemasse                                                              2014 – 2015

> BHNS du Chablais / Veigy – Thonon-les-Bains                        2017 – 2018

> BHNS Gex – Cornavin                                                           2017

Gares RER Léman Express (quais, traversées

piétonnes, éclairage)                                                                entre 2017 et 2020

Axe Annemasse – St-Julien-en-Genevois: pôles

d’échanges mulimodaux

> Axe Annemase – Bonneville: gares de Reignier,

La Roche-sur-Foron, St-Pierre-en-Faucigny,

Bonneville et Marignier

> Axe chablaisien: gares de Machilly, Perrignier,

Bons-en-Chablais et Thonon-les-Bains

Offre ferroviaire

Annemasse - La Roche-sur-Foron /

phase 1: doublement de 4 km, aménagements

de courbes                                                                                 2020

> Ligne Genève - La Plaine - Bellegarde-sur-Valserine - Culoz /

modernisation                                                                             2015 - 2016

 

Le plan de cofinancement pour la réalisation du tram de la plaine de l’Aire –  de Lancy à St-Julien-en-Genevois, long de 4,6 km sur sol suisse et de 1,4 km côté français – s’établissait comme suit et, depuis la votation du 18 mai 2014 sur les P+R, seule la part genevoise du financement ne semble pas assurée à ce stade. En outre, d’après le calendrier en deux phases présenté lundi passé à Archamps par le plus haut responsable genevois des transports, la fin des travaux et la mise en service de ce tram sont prévus seulement pour la fin 2022.

 

Tram de la plaine de l’Aire (de Lancy à St-Julien)

> Union européenne (UE) – Interreg IV ............................. 3,2%

> Etat français – Grenelle 2 ............................................ 11,2%

> Département de la Haute-Savoie ................................... 6,3%

> Communauté de communes du Genevois (CCG) et

commune de St-Julien-en-Genevois ................................. 20%

> Canton de Genève ....................................................... 24%

> Confédération helvétique – Projet d’agglomération

du Grand Genève ............................................................ 35,3%

TOTAL .......................................................................... 100%

 

Plus les décideurs – dont le peuple de Genève par le truchement de potentielles votations cantonales – tarderont à dépasser les tensions et conflits d’intérêts afin de passer rapidement à l’action, plus la qualité de la vie dans le bassin de population se dégradera de manière inexorable. L’achèvement du «chantier du siècle» rimera-t-il avec le changement de paradigme dont l’agglo et les habitants, de part et d’autre de la frontière, ont au fond tant besoin ?

 

Peter LOOSLI

Président du Conseil local de développement (CLD) du Genevois français

http://grandgenevemagazine.ch/conseil-local-developpement-du-genevois-francais-cld-gf/

www.arcdugenevois.fr/societe-civile/cld-genevois-francais/organigramme

Membre du Forum d’agglomération du Grand Genève

http://www.grand-geneve.org/actualites/la-composition-du-forum-dagglomeration-du-grand-geneve

 

(1)

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/collectivites-territoriales/democratie-locale/quelle-est-repartition-competences-entre-organes-locaux.html

(2)

«Une» de Marie PRIEUR, chef des rubriques France voisine et Grand Genève, Tribune de Genève du mercredi 1er juillet 2015:

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/luc-barthassat-lance-idee-dun-peage-frontiere/story/24595907

(3)

Site Internet de la Communauté de communes du Genevois (CCG): www.cc-genevois.fr 

19:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |