29/06/2016

Votre région • Le cofinancement n'est pas mort

Ferney-Voltaire - Pays de Gex, le 29 juin 2016

On le considérait comme hasardeux, depuis le non du peuple genevois du 18 mai 2014 lors de la fameuse votation sur les P+R. Proposer le cofinancement d'une infrastructure de la région située sur sol français était, en effet, vu d'emblée comme une aventure à risques.

Seul l'avenir  nous dira si la région transfrontalière du Grand Genève est aujourd'hui arrivée à un tournant en la matière. Toujours est-il que le Conseil d'Etat (Gouvernement genevois) vient de proposer un projet de loi qui alloue un financement annuel de 260'000 francs suisses, pendant trois ans (de 2017 à 2020), au GLCT* pour l'exploitation du téléphérique du Salève**, dont le siège social se trouve à la Mairie d'Etrembières (Haute-Savoie).

Composée de représentants d'Annemasse Agglo et de la commune de Monnetier-Mornex, la partie française apporte une somme équivalente au soutien de cette infrastructure, sachant que le téléphérique du Salève est géré paritairement par la République et canton de Genève (7 sièges dans l'organe gestionnaire) et les partenaires locaux haut-savoyards (7 sièges également).

Peter LOOSLI

*Un GLCT ou Groupement local de coopération transfrontalière est un statut juridique créé au sein du Conseil de l'Europe, la doyenne des organisations européennes appuyée sur la primauté du droit, dont la France et la Suisse sont membres à part entière. Pour en savoir plus:

http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_A1_11.html

** https://www.telepherique-du-saleve.com/

Voir également, dans ce cybercarnet, sur le même sujet, ma contribution publiée le 14 avril 2013:

http://peterloosli.blog.tdg.ch/archive/2013/04/14/saleve-montagne-des-genevois.html

19:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.