17/02/2015

Débloquer le Grand Genève - Longchamp à Annemasse

Ferney-Voltaire (Genevois français) – Mardi 17 février 2015

 

Débloquer le Grand Genève 

François Longchamp à Annemasse

Le geste est peu banal et ne sera pas oublié de sitôt: malgré un ressentiment anti-frontaliers qui s’affiche sur la place publique et un climat susceptible d’entretenir une certaine francophobie, le président du gouvernement genevois et président du Grand Genève vient de se rendre dans la cité frontalière haut-savoyarde, au nouvel Hôtel de l’intercommunalité d'Annemasse-Les Voirons, afin d’y signer une convention insolite. Ce déplacement à Annemasse serait du reste déjà sa seconde visite de travail dans ce premier pôle urbain en petite couronne au cours de cette semaine «alors que nous ne sommes que mardi», a incidemment glissé François Longchamp juste après la signature du document.

Découlant directement du projet d’agglomération conçu pour la région urbaine franco-valdo-genevoise (1), cette convention porte sur la réalisation d’une ligne de bus à haute vitesse: le BHNS (bus à haut niveau de service) «Tango» d’Annemasse, de fait déjà mis en service par anticipation, depuis le carrefour des Chasseurs (à l’est) et depuis le lycée Jean Monnet (au sud) jusqu’au centre-ville respectivement jusqu’à la douane franco-suisse de Moillesulaz dans le but naturel d’assurer d’emblée la connexion avec les réseaux de transports en commun suisses (2). Elle fixe les modalités pratiques d’un versement de 3,3 millions d’euros (15,3% du coût total de 21,3 millions d’euros) octroyés par la Confédération suisse à ce projet d’intérêt régional situé entièrement sur territoire français, dans le cadre de sa politique des agglomérations.

Genève joue en l’occurrence un rôle d’intermédiaire. Les différentes parts prises en charge dans cette réalisation d’intérêt transfrontalier sont les suivantes: Etat français (9,4%), Région Rhône-Alpes (1,2%), Département de la Haute-Savoie (37,1%), Ville d’Annemasse (3,6%) et Annemasse Agglo (33,4%)

L’esprit du petit Genève marquera-t-il le pas si de telles réalisations dues au projet d’agglomération se suivaient maintenant régulièrement, permettant ainsi aux populations de part et d’autre de la frontière franco-suisse d’en tirer avantage au quotidien? D’aucuns veulent manifestement y croire, sans nécessairement annoncer leurs convictions en public. Affaire à suivre.

Peter LOOSLI

Président du Conseil local de développement du Genevois français (CLD GF)

>>> http://grandgenevemagazine.ch/conseil-local-developpement...

Membre du Forum d’agglomération du Grand Genève

>>> http://www.grand-geneve.org/actualites/la-composition-du-...

(1)

La politique des agglomérations de la Confédération suisse est présentée de manière bien compréhensible sur le site Internet suivant :

http://www.are.admin.ch/themen/agglomeration/index.html?lang=fr

(2)

Le communiqué relatif à la convention conclue ce matin est disponible ici :

http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2008841/Communique_BHNS-Annemasse_17fev2015.pdf

23:34 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

14/12/2014

Agglos internationales: Bâle montre le chemin

Ferney-Voltaire (Genevois français) – Dimanche 14 décembre 2014

Agglos transfrontalières 

Bâle montre le chemin

C’est une première depuis de longues décennies: dans l’Eurodistrict trinational de Bâle, les partenaires locaux allemands et suisses viennent d’achever la première ligne de tram transfrontalière construite en Europe depuis l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale (en 1939). Conçue et réalisée dans le cadre du projet d’agglomération international bénéficiant de subventions de la part de la Confédération suisse, cette ligne de transports en commun dessert la commune allemande de Weil am Rhein (sud du Pays de Bade, land du Bade-Wurtemberg). Prolongement de la ligne 8 sur 2,8 km, elle incite les pendulaires allemands à utiliser les parkings-relais et transports collectifs pour se rendre au cœur d’agglomération.

Les coûts de l’opération (104 millions de francs) ont été pris en charge conjoitement par le canton de Bâle-Ville et les Transports publics bâlois (à hauteur de 38 millions), les autorités allemandes (22 millions) et la Berne fédérale (44 miilions).

L’inauguration du week-end passé sera bientôt suivie d’une nouvelle célébration, d’ores et déjà programmée pour la mi-2017: à ce moment-là, la population de la région bâloise fêtera la mise en service d’une nouvelle liaison entre la ville-centre et la commune française de Saint-Louis (Haut-Rhin, sud de l’Alsace).

Bénéficiant également de subsides fédéraux, le projet d’agglomération franco-valdo-genevois – appelé désormais le Grand Genève – gagnerait à s’inspirer des méthodes pragmatiques ayant cours dans cet espace métropolitain rhénan. Visant d’abord l’efficacité au sein d’une communauté d’intérêts locale franco-germano-suisse, elles évitent délibérément de surpolitiser, voire idéologiser, les dossiers traités en commun. Dépassionnés, fruits de concertations permanentes avec la société civile, ils finissent par relever du bon sens aux yeux du plus grand nombre. 

Peter LOOSLI

Président du Conseil local de développement du Genevois français (CLD GF)

Membre du Forum d’agglomération du Grand Genève

Pour en savoir plus:

http://www.eurodistrictbasel.eu/fr/

http://bazonline.ch/basel/stadt/Tramlinie-8-BaselWeil-offiziell-eingeweiht/story/26120844

22:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/09/2014

Grand Genève - Vivre-ensemble impossible ?

Ferney-Voltaire (Genevois français) – Lundi 1er septembre 2014

Grand Genève

Vivre-ensemble impossible ?

Les crispations envers le Grand Genève et envers tout ce qui relève de la cohabitation dans ce bassin urbain franco-suisse atteignent par intermittence des intensités paroxystiques. Ces immobilisations dans des attitudes d’esprit souvent stéréotypées ne nous empêchent aucunement d’aborder sans ambages les problèmes régionaux transfrontaliers en suspens. Vu l’interdépendance économique, sociale et environnementale toujours davantage prégnante malgré les barrières interétatiques, ces questions non résolues se posent avec une acuité allant inévitablement crescendo.

A l’horizon de l’an 2030, un Genevois sur trois habitera probablement hors du canton de Genève, surtout dans le Pays de Gex et le Genevois savoyard. La colonie helvète établie dans ces contrées frontalières françaises jouxtant et entourant Genève équivaut entre-temps au poids de la Ville de Fribourg (env. 40'000 habitants). Avec depuis peu 100'000 ressortissants officiellement annoncés dans son arrondissement consulaire, le Consulat général de Suisse à Lyon gère de loin la plus grande colonie de Suisses de l’étranger au monde.

Les problèmes de cohabitation découlant de la situation de blocage actuelle du Grand Genève et vis-à-vis desquels la société civile se doit d’imaginer et de proposer aux autorités des solutions praticables et pérennes seront mis à l’ordre du jour de la conférence-débat du 11 septembre 2014, à 18 heures***, au Centre de Convention de la Technopole d’Archamps (desservie par les Transports publics genevois).

Conçu et organisé par le Conseil local de développement (CLD) du Genevois français, cet événement exceptionnel sera articulé autour d’interventions thématiques ciblées assurées par MM. Antoni MAYER et Paolo LUPO, fondateurs de la jeune association à but non lucratif française «Genevois sans frontière» ainsi que par M. Etienne BLANC, Député-maire de Divonne-les-Bains et Vice-Président de l’ARC du Genevois.

Publique et gratuite, cette audition accordera une large place aux échanges avec la salle (jusqu’à 19 heures 15) et se prolongera lors d’un apéritif servi sur place. Le CLD du Genevois français donne ainsi rendez-vous à tout un chacun, à Archamps, le jour du prochain Jeûne genevois en début de soirée. 

Peter LOOSLI

Président du Conseil local de développement (CLD) du Genevois français

Membre du Forum d’agglomération du Grand Genève

www.arcdugenevois.fr/societe-civile/cld-genevois-francais/organigramme

http://www.grand-geneve.org/actualites/la-composition-du-forum-dagglomeration-du-grand-geneve

*** http://www.arcdugenevois.fr/actualites/conference-debat-du-cld-avec-l-association-genevois-sans-frontieres-et-mr-etienne-blanc

16:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |